[Audi A8 D4] Chauffage et climatisation (Page 1) / A8 D4 / Forum-audi.com

Le forum 100% non officiel et indépendant des passionnés Audi

Vous n'êtes pas identifié(e).     

Annonce



#1 07-08-2016 12:17:44

Audi-Tech
Rédacteur
Inscription : 25-01-2014
Messages : 2 137

[Audi A8 D4] Chauffage et climatisation

Chauffage et climatisation

Climatiseur sur l’Audi A8 D4

L’objectif de la climatisation sur l’Audi A8 D4 est de créer une atmosphère en tous points agréable dans l’habitacle pour tous les passagers, quelle que soit la situation. Afin de pouvoir économiser encore du carburant, de réduire les émissions de gaz d’échappement et finalement de CO2, le véhicule doit, en même temps, avoir une régulation du climatiseur la plus efficace possible en terme de gestion d’énergie.
Sur l’Audi A8 D4, on a adopté un climatiseur à régulation côté air dont l’architecture fondamentale correspond à celle des dispositifs des modèles Audi A5, A4 et Q5.

La régulation du circuit de frigorigène se fait sur l’Audi A8 D4 par détendeur thermostatique, sur le système de climatisation automatique confort à 4 zones, en option, on utilise même deux détendeurs thermostatiques.

Si l’on étudie tout spécialement la climatisation à l’arrière, la version de base dispose déjà d’une soufflante bi-flux dans le boîtier répartiteur d’air implanté dans la console centrale. Ce boîtier répartiteur d’air aspire l’air préconditionné dans l’appareil de climatiseur à l’avant, en empruntant les canaux dans la console centrale et le transporte directement vers les passagers à l’arrière. Cela procure une nette amélioration de la répartition d’air dans l’habitacle.

climatiseur.png

Sur le climatiseur automatique confort à 4 zones, en option, il existe également pour les places arrière un panneau de commande climatiseur distinct, E265, qui est soit intégré dans l’accoudoir central rabattable ou (uniquement en version à empattement long) dans la console centrale prolongée. Ce deuxième panneau de commande permet aux passagers arrière de régler une climatisation personnalisée pour le côté conducteur et passager avant à l’arrière.

Ils disposent ainsi des mêmes possibilités de réglage que le conducteur et le passager avant. La mise en œuvre de cette véritable régulation à 4 zones est assurée par le deuxième appareil de climatisation dans la console centrale, qui peut aussi bien tempérer l’air que le répartir de façon
individuelle.

climatiseur-2.png

En plus de la régulation automatique des différentes zones climatisées, le client dispose de bien d’autres possibilités d’harmoniser la climatisation à ses besoins personnels. Dans le menu climatisation de la MMI, trois styles de climatisation différents sont disponibles :

• intensif
• moyen
• doux

En sélectionnant le réglage «doux», la climatisation passe discrètement à l’arrière-plan et règle les conditions souhaitées de façon quasi imperceptible pour l’occupant. La quantité d’air est alors réduite, les températures de l’air pulsé sont ramenées à un niveau modéré et même la répartition des flux d’air est adaptée par modification du réglage des volets dans l’appareil de climatisation de manière que le flux soit diffus dans l’habitacle.


Si l’on a choisi le style de climatisation «intensif», les passagers ressentiront une quantité d’air nettement plus élevée qui sera dirigée directement sur le corps, le niveau de température est choisi de façon à souligner les caractéristiques plus marquées de la climatisation c.-à-d. un peu plus chaud en hiver et plus frais en été qu’en mode normal.

De la même façon, il est possible d’adapter via la MMI la température au plancher. Cette fonction, en s’appuyant sur un zonage variable de température, peut relever ou abaisser la température au plancher indépendamment des autres réglages du climatiseur.
C’est justement lorsque l’on monte dans le véhicule par une température hivernale que cette fonction permet de ressentir rapidement une chaleur douce aux pieds.

repartition-d-air.jpeg

En mode automatique, la nouvelle régulation dite à flux volumique calcule le besoin en air individuel et la température de soufflage qui l’accompagne pour chacune des buses du système de guidage d’air et réglera ces grandeurs en conséquence.

Le détecteur d’ensoleillement, monté de façon standard, fournit au calculateur tant des informations sur l’intensité que sur l’angle de rayonnement du soleil sur le véhicule. La répartition et le conditionnement de l’air seront alors adaptés de manière qu’à toutes les places assises dans le véhicule on obtienne la quantité et la température d’air optimale. Même des interventions manuelles de l’utilisateur, comme la fermeture volontaire d’une buse d’air, est détectée par le système comme grandeur d’entrée et il réagira en conséquence.

Ce qui est différent par rapport aux véhicules classiques sur lesquels la quantité d’air disponible est simplement répartie sur les autres buses d’air restantes, c’est que la régulation par flux volumique de la nouvelle Audi A8 D4 maintient constante la quantité d’air à chaque buse de façon que le client ne ressente pas d’effet de courant d’air gênant.

Afin de réaliser une répartition d’air sans courant d’air et agréable, la nouvelle Audi A8 D4, tout comme sa devancière, dispose du système de ventilation indirecte bien éprouvé. Un flux d’air diffus est dirigé dans l’habitacle par le biais d’une grille située à la surface du tableau de bord. La faible vitesse du flux d’air climatisé empêche tout sentiment de courant d’air, mais fournit cependant aux occupants, à chaque instant, suffisamment d’air frais au niveau de la tête.

Par analogie avec les modèles Audi A5, A4 et Q5, on utilise un échangeur de chaleur interne jouant le rôle de conduite coaxiale (IWT), réalisant ainsi le principe du flux opposé. Le principe du flux opposé sur un circuit de réfrigérant signifie qu’une certaine quantité de chaleur est transmise du côté haute pression vers le côté basse pression. Cela réduit la température du frigorigène côté haute pression, qui se trouve dans l’amenée vers l’évaporateur et cela augmente l’efficacité du circuit de frigorigène.

echangeur-de-chargeur-interne.jpeg

echangeur-de-chaleur-interne-2.jpeg

Échangeur de chaleur interne – implantation dans le véhicule

L’échangeur de chaleur interne se trouve dans le passage de roue avant gauche. En raison de son implantation sous la console d’aile, l’outil de déverrouillage bien connu T40149 ne peut plus être utilisé pour tous les raccords. Pour les raccords rapides situés dans la partie supérieure du passage de roue sur l’Audi A8 D4, un nouvel outil de déverrouillage modifié T40232 est proposé pour le Service.

Sur l’Audi A8 D4, on fait la différence sur le circuit de frigorigène entre un climatiseur à 2 zones et à 4 zones. Sur ces deux systèmes, le fluide frigorigène traverse l’échangeur de chaleur interne. Le climatiseur à 4 zones possède deux évaporateurs, deux détendeurs thermostatiques et donc deux appareils de climatiseur à part entière. Sur ces deux systèmes, on utilise un compresseur de climatiseur identique.

Les compresseurs se différencient par leur implantation dans le compartiment moteur et par l’entraînement du compresseur :
• Tous les compresseurs sont des compresseurs à 6 pistons de marque Denso, avec une cylindrée de 140 cm3
• L’entraînement du compresseur est assuré par une poulie sur les moteurs V6 TDI, V8 TDI et W12
• Entraînement du compresseur par un arbre sur les moteurs V8 FSI

compresseur-de-climatiseur.png

Multiplexage

Dans le domaine de la climatisation de l’Audi A8 D4, la communication des calculateurs emprunte deux systèmes de bus de données et différents systèmes de bus LIN. Tout comme sur les modèles A5, A4 et Q5, différents capteurs et transmetteurs sont consultés par le calculateur du réseau de bord J519.

Le calculateur du réseau de bord J519 et le calculateur central du système confort J393 sont raccordés au bus CAN Confort et communiquent via l’interface de diagnostic du bus de données J533 avec les autres systèmes de bus, tout spécialement avec le calculateur de climatiseur Climatronic J255, qui est raccordé au bus de données CAN Affichage/combiné.

multiplexage_20160806-2232.png

Transmetteur d’humidité ambiante dans le conduit d’entrée d’air frais G657

Le transmetteur G657 se compose du détecteur de qualité de l’air et du transmetteur d’humidité de l’air. Le transmetteur d’humidité ambiante dans le conduit d’entrée d’air frais G657 calcule la température et l’humidité contenue dans l’air qui s’écoule. La valeur mesurée du G657 est analysée par le calculateur du réseau de bord J519 et transmise via le bus de données au climatiseur de Climatronic J255.
Celui-ci calcule l’humidité relative et momentanée de l’air frais aspiré à partir des valeurs mesurées.

Grâce à l’humidité calculée de l’air on prévient tout embuage des vitres de l’intérieur, par exemple par abaissement de la température de l’évaporateur ou adaptation de la courbe caractéristique du mode air recyclé automatique. Le transmetteur d’humidité ambiante dans le conduit d’entrée d’air G657 a besoin pour sa configuration d’environ deux minutes après avoir mis le contact d’allumage.

transmetteur-d-humidite.png

Vanne de coupure du liquide de refroidissement N82

La vanne de coupure du liquide de refroidissement N82 est montée sur différentes motorisations afin de découpler l’échangeur de chaleur du chauffage du circuit de liquide de refroidissement. De cette manière, on réduit la phase de réchauffement du moteur.

La vanne de coupure du liquide de refroidissement N82 est pilotée par le calculateur de Climatronic J255 uniquement lorsque diverses conditions environnementales sont remplies. Il faut par exemple que le calculateur de Climatronic J255 se trouve en mode OFF. Sur les véhicules avec chauffage stationnaire, il n’y a pas de vanne de coupure ; dans ces cas-là, cette mission est assurée par la vanne de coupure du liquide de refroidissement du chauffage N279.

La vanne de coupure du liquide de refroidissement N82 peut se trouver, selon la motorisation, dans la conduite d’amenée vers l’échangeur de chaleur avant ou dans le retour venant de l’échangeur de chaleur vers le moteur. Sur les véhicules avec chauffage stationnaire, c’est la vanne de coupure du liquide de refroidissement du chauffage N279 qui assume la fonction de la vanne de coupure du liquide de refroidissement N82.

vanne-de-coupure.jpg

Résistance chauffante de chauffage d’appoint Z35

La résistance chauffante de chauffage d’appoint à air Z35 est pilotée par le calculateur de chauffage d’appoint à air J604 sur les motorisations diesel. Le courant est régulé de façon que le réseau de bord ne soit pas sursollicité. Le calculateur de chauffage d’appoint à air J604 et la résistance chauffante de chauffage d’appoint Z35 constituent un seul et même composant.

La résistance chauffante du chauffage d’appoint Z35 se compose de plusieurs éléments de chauffage électriques, implantés sur des rails de courant. Par le biais des éléments de chauffage électriques et des blocs adjacents de refroidissement à ailettes, le courant est dérivé via les rails de courant vers le raccord à la masse.

Le courant est non seulement dérivé vers les rails de courant via les blocs de refroidissement à ailettes mais l’énergie électrique, transformée en énergie thermique par les éléments de chauffage électriques, est restituée au flux d’air traversant. La résistance chauffante du chauffage d’appoint Z35 se compose de plusieurs rangées d’éléments de chauffage électriques qui, ensemble, peuvent atteindre une puissance calorifique d’environ 1500 watts.

resistance-chauffante.png

Chauffage stationnaire

Le chauffage stationnaire est fourni par la société Eberspächer; sur l’Audi A8 D4, on a adopté un appareil de chauffage perfectionné Eberspächer Hydronic II. Cette installation est dérivée des appareils de chauffage bien connus sur les modèles Audi A5, A4, Q5 et dispose d’une résistance chauffante de réchauffage du carburant Z66 sur les motorisations diesel.

La fonction essentielle du chauffage stationnaire reste le réchauffement de l’habitacle. Cette mission est assurée par la vanne de coupure du liquide de refroidissement du chauffage N279. Celle-ci pilote la répartition de l’eau en direction de l’échangeur de chaleur du chauffage ou du moteur du véhicule, en fonction du mode de fonctionnement. Le chauffage stationnaire de l’Audi A8 D4 est également utilisé sur les modèles A5, A4 et Q5.

chauffage-stationnaire.png

Le chauffage stationnaire peut être mis en circuit soit par la MMI dans le véhicule ou par la télécommande radio.

Il existe deux possibilités au choix :
• Mise en circuit immédiate ou
• démarrage de l’installation à un moment ultérieur au moyen du programmeur.

Si le chauffage est mis en circuit tout de suite, le véhicule commutera soit le chauffage stationnaire ou la ventilation du véhicule à l’arrêt, en fonction de la température ambiante et de la température que vous avez réglée. Avec la programmation par programmeur, on fixe l’instant de déclenchement du chauffage d’appoint pour que la température réglée soit atteinte.
La température souhaitée, sélectionnée, et la température ambiante décident du moment où le chauffage stationnaire ou bien la ventilation du véhicule à l’arrêt sera mis en circuit. Cette installation dispose de deux modes de chauffage différents.

En mode «dégeler» le chauffage stationnaire se limite essentiellement à dégeler les vitres et à permettre une visibilité sans encombre au conducteur. Cela est fait pour réduire l’énergie nécessaire autant que possible.

Par contre, en mode confort, le temps de réchauffage est prolongé et, parallèlement, la répartition d’air dans l’habitacle est pilotée de façon que le client perçoive une température agréable dans l’habitacle lorsqu’il monte dans le véhicule quelle que soit la place. L’ensemble de la programmation est possible également à partir de la nouvelle télécommande qui représente de façon très claire, sur son écran, la communication étendue avec le véhicule.

Sièges avec fonction massage et ventilation

Sur l’Audi A8 D4, on retrouve différentes versions de siège. Dès la dotation de base, les sièges sont équipés d’un réglage en longueur électrique, d’un réglage de la hauteur du siège, de l’inclinaison du dossier et de l’assise. En option, les sièges de base peuvent être équipés d’un chauffage du siège et d’une mémoire.

Le siège sport confort est doté de réglages pneumatiques des bourrelets latéraux de maintien du dossier et de l’assise, et aussi d’un appui lombaire pneumatique réglable en hauteur et en profondeur. La tête de dossier dispose d’un réglage électrique et offre un appui pour les épaules.
La profondeur du siège se règle électriquement en longueur.

sieges-avec-fonction-massage.png

Le siège sport confort tout comme le siège confort peut être équipé, en option, d’un chauffage de siège et d’une fonction climatisation ou massage.
Le siège confort a une structure à isolation des vibrations et dispose d’un réglage de l’appui lombaire pneumatique et en option de fonctions de massage. La commande multifonction et l’affichage dans la MMI permettent de sélectionner cinq programmes différents de massage, qui modifient l’intensité du massage et pilotent les éléments pneumatiques dans la tête du dossier et dans le dossier lui-même. Les appuie-tête confort disposent d’éléments de réglage latéraux pour détendre les muscles de la nuque.

Le dispositif pneumatique intégré au siège permet différentes fonctions de massage, qui sont réalisées par les dix compartiments individuels, pilotables séparément et intégrés au dossier. On peut, par exemple, ne masser que la zone des épaules ou bien tout le dos. À cet effet, un compresseur est monté sous le siège et alimente en air comprimé le bloc de vannes intelligent. En fonction du programme sélectionné, l’air va être dirigé par le bloc de vannes aux coussins d’air correspondants.

Les trois versions de siège disponibles sont équipées de série dans les places avant d’un réglage de l’appui lombaire. Sur le siège de base, on utilisera un appui lombaire mécanique à actionnement électrique. Le siège confort et le siège sport confort disposent d’un appui lombaire pneumatique réalisé sur la base de coussins gonflables intégrés au dossier de siège.



La ventilation du siège utilisée sur l’Audi A8 D4 est un système à aspiration qui maintient toujours une température constante et agréable du siège quelque soit la température extérieure en plein été.

Pour cela chaque siège avec fonction de climatisation est équipé respectivement de deux moteurs de ventilateur, un ventilateur situé dans l’assise du siège et un autre dans le dossier. Le tissu perméable à l’air dans la mousse moulée du siège garantit une bonne évacuation de l’air aspiré et une climatisation agréable du siège sans humidité.

Ce système de climatisation à aspiration évacue l’humidité qui s’accumule à la surface du siège. On obtiendra ainsi une réaction particulièrement rapide de l’effet de climatisation sur le corps.

ventilation-du-siege.jpeg


Forum-audi.com

Hors Ligne

Annonce



Pied de page des forums


Les liens utiles

Pièces Auto

Audi France

Sites généralistes

Pneumatiques & Suspensions